Actualité - 11.06.2020

Monk lève 2,1M€ en amorçage pour développer son IA dédiée à la détection de dommages automobiles

Monk, start-up dont l’expertise en intelligence artificielle s’applique à la détection de dommages automobiles, annonce aujourd’hui une levée de fonds de 2,1 millions d’euros en amorçage menée par Iris Capital, aux côtés de Plug and Play et de plusieurs business angels parmi lesquels des financiers ou entrepreneurs reconnus comme Patrick Sayer, ex-PDG d’Eurazeo, Yannis Yahiaoui, fondateur de Adot, et Arthur Waller, fondateur de PriceMatch et Pennylane.

Cette levée de fonds permettra à la société de répondre à la demande liée à sa solution en renforçant sa R&D et en recrutant de nouveaux profils, en particulier des data scientists  de commerciaux pour se développer en Europe.

La solution de Monk est basée sur une Intelligence Artificielle de haut niveau permettant de détecter les dommages faits sur un véhicule. Elle s’appuie sur le traitement d’images aussi bien prises par des caméras de sécurité, des professionnels du secteur ou des conducteurs non-experts. Le système d’inspection automatisé permet de reconnaître les pièces automobiles concernées et les dommages présents pour une fraction du coût des inspections visuelles classiques.

Monk a été fondée en septembre 2019 par Aboubakr Laraki (CEO) et Fayçal Slaoui (CTO), deux spécialistes du Machine Learning (IA) et de la reconnaissance visuelle. Ils ont décidé ensemble de lancer une solution répondant au besoin d’expertise du marché de la détection de dommages, encore aujourd’hui aux prémices de son automatisation. Ils se sont rapprochés de Getaround (ex-Drivy en Europe), leader de la location automobile entre particuliers, qui estime leur technologie bien meilleure que ce qui était disponible sur le marché.

« Nous avons testé de nombreuses solutions permettant d’automatiser la reconnaissance de dommages sur véhicules à partir de photos prises par nos utilisateurs: non seulement Monk nous a fourni des résultats dépassant toutes nos attentes, ils ont surtout éclipsé la performance de tous les acteurs que nous avions essayés sur le marché » déclare Pierre Beret, VP Risk chez Getaround

Le développement scientifique, quant à lui, a bénéficié de l’appui d’experts mondiaux de l’Intelligence Artificielle tels que Jérémie Jakubowicz, professeur d’IA à Polytechnique (où il est collègue d’Aboubakr Laraki) et VP Data chez ManoMano ou encore Raphaël Bonaque, qui a fait ses classes aux côtés de Joshua Bengio, un pionnier de l’intelligence artificielle dans le monde 

Monk accompagne déjà près d’une dizaine de clients dans le secteur de la logistique automobile et de la location de véhicule, ainsi qu’un constructeur européen de premier plan (le partenariat sera annoncé ultérieurement). Les résultats obtenus par leur technologie auprès de leurs clients ont ainsi démontré une très forte proposition de valeur, concrète et efficace.

Le marché de la location de voitures en Europe et aux Etats-Unis fait face aujourd’hui à un besoin d’évolution technologique pour contrer la concurrence des pure players, des services de location entre particuliers et aux services de VTC. En parallèle, le secteur de l’assurance est en train de revoir profondément ses usages face à la nouvelle concurrence des start-ups révolutionnant les modes de distribution, souscription et gestion des réclamations grâce à des plateformes digitales et des algorithmes pointus améliorant le processus de gestion des sinistres

La location de véhicules au niveau mondial représente en 2019 un marché d’environ 92 milliards de dollars et devrait atteindre 120 milliards en 2025 (source Allied Market Research). En Europe, l’assurance automobile représente 42% du marché global de l’assurance des biens et de l’immobilier pesant quant à lui 686 milliards de dollars (Source EY). La technologie développée par Monk permet aux deux marchés d’optimiser les ressources de leurs experts pour la reconnaissance de dommages et le dépôt de réclamation grâce à l’analyse des photos de dégâts par des algorithmes basés sur l’intelligence artificielle.

“La mission de Monk est de transformer la mobilité et de l’assurance en ajoutant une forte dose de confiance et d’efficacité à chaque transmission de véhicule.  Nous avons bâti un outil d’inspection basé sur l'intelligence artificielle et sans achat de matériel qui permet d’évaluer l’état d’une voiture en quelques instants à partir de photos ou vidéos. 

Nous avons démarré notre activité en optimisant ce process pour Getaround. Ce défi technologique a permis  de fédérer une équipe autour d’un produit unique qui dépasse aujourd’hui les attentes des secteurs de l’automobile et de l’assurance. Nous avons ensuite pu adapter notre technologie à d’autres usages pour satisfaire de nouveaux clients pour lesquels nous continuerons de développer l’offre et ses applications dans les mois à venir. Nous sommes fiers de travailler avec ces nouveaux partenaires investisseurs qui comprennent très bien nos enjeux. Ce tour de table permettra de booster notre R&D et de développer notre offre à l’international,” déclare Aboubakr Laraki, CEO et cofondateur de Monk.

“Monk présente une technologie disruptive à destination de la gestion de sinistres automobiles. Ils apportent énormément au marché de la location, déjà en pleine transformation et à la recherche d’une automatisation systématique de l’analyse des véhicules et des sinistres subis. Cette innovation s’avère par ailleurs critique pour l’assurance qui cherche également des outils de simplification et d’optimisation des procédés de gestion et de dédommagement des sinistres - un marché estimé à 200 milliards de dollars aujourd’hui. Monk pourra fournir une analyse des coûts et un traitement des remboursements bien plus simples que le lourd procédé de déclaration et d’expertise du véhicule actuel, permettant d’énormes économies pour les assureurs et une bien plus grande satisfaction de leurs clients. Monk a le potentiel pour transformer ce secteur rapidement.”, ajoute Julien-David Nitlech, Managing Partner chez Iris Capital.

Une ambition forte particulièrement pendant la crise sanitaire

La crise du Covid a accéléré les échanges entre Monk et les professionnels de l’assurance et de la mobilité tandis qu’ils cherchent plus que jamais à dématérialiser et réduire les coûts liés à cette partie de leur activité - à l’instar des loueurs de voitures qui accélèrent les procédures de rendu des clés et d’évaluation des dommages. La technologie de Monk permet aussi de développer de nouveaux produits pour la souscription d’assurance et la réparation automobile, ouvrant la porte vers de nouvelles sources de revenu pour les professionnels du secteur, particulièrement à l'affût en cette période. “Notre solution de diagnostic à distance laisse entrevoir de belles perspectives commerciales et technologiques pour ces secteurs,” précise Aboubakr Laraki.

-----

A propos de Monk
Monk est une start-up dont l’expertise en intelligence artificielle s’applique à la détection de dommages automobiles. La solution de Monk est basée sur une Intelligence Artificielle de haut niveau permettant de détecter les dommages faits sur un véhicule. Elle s’appuie sur des photos aussi bien prises par des professionnels du secteur que par des conducteurs non-experts, dans lesquelles elle reconnaîtra les pièces automobiles concernées et les dommages présents, le tout pour une fraction du coût habituel d’une telle démarche non-automatisée, qui souvent implique plusieurs personnes et experts.
Monk a été fondée en septembre 2019 par Aboubakr Laraki (CEO) et Fayçal Slaoui (CTO), deux spécialistes du Machine Learning (IA) et de la reconnaissance visuelle. Ensemble, constatant le besoin de nombreux acteurs, ils ont décidé de lancer une solution incorporant une expertise métier du marché de l’inspection automobile, trop dépendant encore de processus manuels.

 

Contact medias

Emmanuelle Flahault-Franc - Iris Capital

emmanuelle@iris.vc - +336 21 82 08 23