Actualité - 24.09.2020

Yubo ouvre des sièges sociaux aux Etats-Unis et au Royaume-Uni

Yubo, la plateforme sociale de la génération Z annonce son expansion à l’international avec l’ouverture de sièges sociaux en Amérique du Nord et au Royaume-Uni. Cette annonce illustre le dynamisme et la force d’innovation dont Yubo a su faire preuve tout au long de l’année 2020, marquée par le confinement et l’explosion de l’utilisation des réseaux sociaux.

Avec 8,5 millions de nouveaux utilisateurs depuis janvier 2020, Yubo revendique aujourd’hui une communauté de plus de 35 millions de membres. Sa popularité a particulièrement augmenté sur le continent américain, avec 3,5 millions d’utilisateurs en plus aux Etats-Unis en 2020, et une croissance de 1200% en Amérique latine depuis juin. L’ouverture d’un siège social à Jacksonville, en Floride, pour gérer les équipes en charge de la sécurité et du support, favorisera l’expansion de Yubo sur le continent en étant plus proche de ses utilisateurs. 

Si Yubo a performé outre-Atlantique, elle a connu une forte progression sur le marché européen qui la conduit à ouvrir de nouveaux bureaux au Royaume-Uni, à Londres. Au nouveau bureau de Londres, Margaux Liquard, Lead Safety Manager (précédemment en poste chez Tripadvisor) et Benjamin Trigalou, Lead Designer (précédemment en poste chez Waze) viennent de prendre leurs fonctions pour structurer les équipes Safety et Produit et contribuer à la montée en puissance de la startup à l'international.

Encore plus de nouveautés pour favoriser la socialisation des jeunes 

Au plus fort de la crise sanitaire, Yubo enregistrait une augmentation de 300% du nombre de personnes participant à des live streaming. Son équipe a redoublé d’inventivité pour répondre à cette augmentation de l’activité et a lancé 4 jeux offrant aux utilisateurs de nouvelles manières de se divertir et de socialiser : TBH, Tu préfères ?.... Des jeux développés en étroite collaboration avec sa communauté, puisque les millions d’utilisateurs de Yubo à travers le monde peuvent suggérer du contenu.
L’apparition des tags sur la plateforme est une autre nouveauté qui permet désormais aux utilisateurs d’identifier des profils affinitaires et qui favorise le partage.

Depuis sa création en 2015, Yubo investit massivement dans son dispositif de modération pour assurer la sécurité de ses utilisateurs. 2020 a vu se confirmer cet engagement fort avec la signature de différents partenariats avec des associations de protection de l’enfance pour offrir le réseau social le plus sûr. Yubo a développé différentes solutions innovantes permettant de signaler en un simple clic les abus, le cyberharcèlement, les comportements ou les profils suspects.
En 2020, elle a noué des partenariats inédits avec e-Enfance, l’ONG NCMEC (National Center for Missing & Exploited Children) ou encore Point de contact. Yubo a également intégré l’observatoire de la haine en ligne du CSA.

« 2020 est une année inédite à bien des égards. Le confinement observé dans la majorité des pays a boosté le temps passé sur internet et sur les réseaux sociaux, et Yubo a bénéficié d’une extraordinaire augmentation de popularité. Nous sommes engagés avec nos utilisateurs pour leur proposer un espace de divertissement, d’échange, mais aussi un espace sûr dans lequel ils peuvent socialiser. Nous nous sommes efforcés de démontrer au cours de cette année exceptionnelle que nous pouvions mener les deux, et nous sommes heureux de recevoir en retour l’adhésion d’un public exigeant », déclare Sacha Lazimi, co-fondateur de Yubo.

 

À propos de Yubo - https://yubo.live/fr :

Créée en 2015, Yubo est une plateforme sociale pour se créer des groupes d’amis partout dans le monde. Plus de 35 millions de jeunes utilisent l’application à travers le monde. Yubo offre la possibilité de faire des lives vidéo avec des « streamers » et des spectateurs qui interagissent à l’aide d'un chat. Véritables espaces de discussions, d’échanges et de rencontres amicales, les lives permettent d’élargir ses horizons et de ne pas sombrer dans une consommation passive des réseaux sociaux.